Archives de la catégorie Babyack

Oui, vous ne rêvez pas! C’est moi!

Oh oui, acclamez moi encore, oh foule passionnée en délire.

Oh mes chers fans, comme je vous ai manqué, oui je le sais. La blogosphère n’a évidemment aucun intérêt sans moi, je vous comprends, je lis tous les articles.

Doucement, doucement, laissez moi passer vous allez me faire tomber, j’ai de grosses chevilles.

Alors, les nouvelles depuis tout ce temps? Qu’est ce que je deviens? Oh cet intérêt sans limite à mon égard me touche. Arrêtez ces cris de bonheur déchaînés on ne s’entend plus. Laissez moi donc vous répondre, calmez vous bordel. Et apportez moi tisane et chocolat et que ça saute.

Merci. Oh et arrêtez d’applaudir à chaque fois que je prononce un mot ou on va pas s’en sortir!

Donc comment allons nous: très bien! En pleine forme.

Le Babyack grandit à toute vitesse, à ce rythme il aura de la moustache dans deux mois.

Bon, vu qu’il va pas en crèche et que c’est sa mère qui s’en occupe, il est pas hyper en avance par rapport aux autres. Genre il n’a que 5 dents. La première ayant commencé à pousser à 13mois. Et à presque 17 mois, ça y est il marche. Par contre il n’essaye pas du tout de dire ou répéter quoique ce soit (à part papa et maman et miam miam) et obtient tout ce qu’il veut à base de gestes et de « hin hin ». (Oui tout cet immense retard a un rapport avec la crèche, demandez à notre entourage)

Du coup, je vous montre des petits moments sympas de notre vie, pour que ce soit plus explicite. 

Ça c’est le soir quand le Babyack est couché et qu’il ne faut absolument pas faire de bruit:

  
Ça c’est quand tu prends une douche ou que tu vas aux toilettes:

   
 
Ouais t’es jamais seul. Et ouais, c’est ça le bonheur! 

Allez, à bientôt chers admirateurs, non ne pleurez pas. 

Non pas d’autographes. 

————————————
Ps: ça c’est pour le mari de Julys: c’est un caribou. Regarde comme il a l’air con. Est ce que tu trouves franchement qu’on puisse confondre avec un magnifique yack?? 

   

Vu le nombre d’article que je ponds, je mets un titre par saison! Oui, pardon, je sais, je vous manque terriblement, vous passez vos journées à pleurer en attendant un signe de ma part.

Mais je suis là rassurez vous, séchez vos larmes. Oui, si vous insistez, vous avez le droit d’applaudir et de sauter de joie de ce bonheur soudain des retrouvailles. Allez y.

Bon, évidemment que vous l’aviez remarqué, je n’ai pas commenté depuis une semaine, car nous étions en vacances. 

  
Bon, en vrai, contrairement au dessin, on est partis une semaine sans babyack. Parce qu’on est des parents débiles et qu’on a réservé des vacances à l’étranger avec avion, bateau et tout ça, une occasion de folie à un prix défiant toute concurrence, à la dernière minute. Donc un truc non remboursable évidemment. Et on s’est rendu compte quelques heures après l’achat, que babyack, n’avait pas de carte d’identité ou de passeport… Et un délai impossible pour en faire évidemment, j’ai tout essayé.

Bon, il s’est avéré que babyack a chopé une méga otite et qu’il n’aurait donc pas pu prendre l’avion. Mais quand même, en tant que maman yack ultra fusionnelle, je peux te dire que j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps jusqu’au départ. 8 jours sans voir mon fils, une éternité! 

Bref, j’ai enfin récupéré mon fils qui a passé une semaine géniale évidemment. (La notre aussi était malgré tout merveilleuse!) Je me rattrape donc en bisous et câlins.

Sinon, quoi de neuf, ben pas grand chose.

– Avec les trois marmots que je garde c’est fini et je n’ai encore rien retrouvé pour la rentrée.

– J1 c’était hier. Retour de couche, ça y est, c’est officiel. Après un an et demi sans règles, fallait bien que ça revienne. Mais j’avais oublié à quel point c’était pénible.

– cette chaleur qui dure si longtemps c’est insupportable. On dort dans des chambres à 30 degrés depuis plus de 3 semaines.

– avec cette séparation j’ai donc été obligée d’arrêter l’allaitement… Snif.

– je ne vous oublie pas et rattrape mon retard de lecture de blogs. 

Bref, me revoilà connectée pour vous embêter! Réjouissez vous! 

  

Et oui, à tout juste 5 mois, babyack a réussi à choper: la varicelle

Ça a du bon et du moins bon d’avoir une maman nounou hein. 

Bref, on va dire que ce sera une bonne chose de faite pour la suite! En plus il ne sait pas encore se gratter ce qui et un sacré avantage. Mais bordel c’est costaud… Il a de plus en plus de boutons, ça le démange. C’est couplé à une rhume et une bonne toux. Ainsi qu’à de la fièvre.

Du coup, il se/nous réveille la nuit toutes les heures, et la journée il est impossible de le poser. Les bras de mamans y a que ça de vrai(ment lourd quand même). Du coup ben je ressemble vraiment à un yack de 90ans avec des cernes et le dos en compote…

Et puis ça me crève toujours autant le cœur de le voir si mal… 

Tu rajoutes à ça que les gens nous voient comme des pestiférés. Et que du coup on ne soit plus les bienvenus aux 30ans surprise d’une amie…

Sinon tout va bien!

Il y a un an et demi, j’écrivais mon article sur le train. J’étais dans la tristesse, l’espoir, l’incertitude. Je ne savais pas encore que j’allais foirer 6 yacks en tout. Je ne savais pas encore que j’allais donc passer en fiv et la faire en février. Le 27. 

C’était il y a un an aujourd’hui et j’écrivais ça

 Si j’avais su que ce jour là, nos gamètes allaient enfin fusionner. Que trois paires d’entre elles donneraient trois super blasto. Que l’un d’entre eux serait remis au chaud à l’intérieur de moi. Et qu’il tiendrait le coup. Qu’il s’accrocherait de toutes ses forces. Qu’il pousserait si bien malgré mes craintes. Qu’il donnerait le plus merveilleux des babyacks. Qu’il rendrait ma vie si extraordinairement belle. 

Si j’avais du tout ça, ça aurait été tellement plus facile d’y croire et d’attendre mon tour.

Mais voilà, c’est impossible et on ne sait jamais à l’avance si ça fonctionnera ou pas. C’est cette ignorance qui nous fait tant souffrir, cette peur que jamais ce fol espoir ne soit comblé. Et c’est cet espoir qui nous fait avancer, tomber, se relever.

Il s’en passe des choses en an. J’espère tellement que dans un an vous puissiez toutes écrire à quel point vous êtes heureuses, par n’importe quel chemin que vous emprunterez. 

J’ai eu cette chance inouïe, alors je pense vraiment fort à vous. Vous qui êtes si tristes et si apeuré(e)s. Vous qui étiez là avant, pendant ou/et après. Vous qui êtes si important(e)s pour moi. Vous faites partie de l’histoire de ma vie. Merci.



Et dernier! Enfin avant un petit moment en tout cas.

Comment laver bébé?

Y a plusieurs méthode hein, je critique pas. Mais moi c’est comme ça que je fais, ça marche pas mal.

IMG_3940
À répéter tous les deux trois jours. Non, pas tous les jours, c’est long et puis ça abime la fibre, c’est fragile quand même. M’enfin!

Je suis heureuse d’avoir pu partager mon expérience professionnelle avec vous.

Les couches (suite) : localisation.

IMG_3889

« Y’en a qu’ont essayé, ils ont eu des problèmes… »

Sujet important car très utilisé: changer les couches.

IMG_3888

N’hésitez pas à rajouter des choses dans cette liste non exhaustive.