Vu le nombre d’article que je ponds, je mets un titre par saison! Oui, pardon, je sais, je vous manque terriblement, vous passez vos journées à pleurer en attendant un signe de ma part.

Mais je suis là rassurez vous, séchez vos larmes. Oui, si vous insistez, vous avez le droit d’applaudir et de sauter de joie de ce bonheur soudain des retrouvailles. Allez y.

Bon, évidemment que vous l’aviez remarqué, je n’ai pas commenté depuis une semaine, car nous étions en vacances. 

  
Bon, en vrai, contrairement au dessin, on est partis une semaine sans babyack. Parce qu’on est des parents débiles et qu’on a réservé des vacances à l’étranger avec avion, bateau et tout ça, une occasion de folie à un prix défiant toute concurrence, à la dernière minute. Donc un truc non remboursable évidemment. Et on s’est rendu compte quelques heures après l’achat, que babyack, n’avait pas de carte d’identité ou de passeport… Et un délai impossible pour en faire évidemment, j’ai tout essayé.

Bon, il s’est avéré que babyack a chopé une méga otite et qu’il n’aurait donc pas pu prendre l’avion. Mais quand même, en tant que maman yack ultra fusionnelle, je peux te dire que j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps jusqu’au départ. 8 jours sans voir mon fils, une éternité! 

Bref, j’ai enfin récupéré mon fils qui a passé une semaine géniale évidemment. (La notre aussi était malgré tout merveilleuse!) Je me rattrape donc en bisous et câlins.

Sinon, quoi de neuf, ben pas grand chose.

– Avec les trois marmots que je garde c’est fini et je n’ai encore rien retrouvé pour la rentrée.

– J1 c’était hier. Retour de couche, ça y est, c’est officiel. Après un an et demi sans règles, fallait bien que ça revienne. Mais j’avais oublié à quel point c’était pénible.

– cette chaleur qui dure si longtemps c’est insupportable. On dort dans des chambres à 30 degrés depuis plus de 3 semaines.

– avec cette séparation j’ai donc été obligée d’arrêter l’allaitement… Snif.

– je ne vous oublie pas et rattrape mon retard de lecture de blogs. 

Bref, me revoilà connectée pour vous embêter! Réjouissez vous! 

Publicités