Archives de la catégorie mes copinautes à moi

  

Voici la participation du yack, pour la web-expo BAMP! Qui aura lieu lors de la semaine de sensibilisation. J’encourage vraiment tout le monde à participer, sous quelque forme que ce soit! Quelques mots, dessins, vidéo, photos, musiques, collages etc… Pas besoin d’être un grand artiste, le tout est de laisser une trace de ce que votre histoire en pma évoque pour vous. Allez y, plus on sera nombreux mieux ce sera!

Je vous explique un peu mon dessin du coup. Même si les canards d’icsi sont bien meilleurs pour raconter et faire parler les traits de crayons.

J’ai voulut représenter particulièrement le mot: parcours.

On voit donc le yack, dans son bateau, un Zodyack, forcément. Bateau constitué d’une seringue de puregon, vous l’aurez bien reconnu! Si y en a bien un qui nous suit et nous aide pendant le parcours, c’est bien lui. Ou le gonal oui, chipotez pas, c’est un symbole! L’ancre du bateau, est une sonde endovaginale, c’est original. (Et ça rime. Ça ferait un super slogan). Parce que c’est bien avec cette sonde qu’on peut savoir si on continue ou si, comme parfois, tout s’arrête. Arrêt du bateau.

Sur la voile, un ovule et zoïde, côtes à côtes, vu qu’ils ne savent pas se rentrer dedans tous seuls, que nous essayons d’emmener à bon port. La voile est déchirée et rafistolée. Parce que nous essuyons tellement de tempêtes, qu’on sort souvent abimés.

Un petit drapeau pma, évidemment, grâce auquel on peut se repérer entre pmettes.

Une longue vue, pour ne pas perdre de vue nos buts, avoir un enfant et/ou être enfin heureux. Mais on ne voit jamais arriver les côtes dans cette longue vue. Ce serait bien plus simple. C’est un océan à perte de vue. Si on arrive enfin à atteindre le sol, le graal, ce sera une réelle surprise pour nous, un peu comme un iceberg, sur lequel tout restera instable encore longtemps.

Le bateau avance grâce au vent, c’est à dire, un peu par hasard, où parfois tout s’accélère, où parfois rien de bouge et l’attente est si longue.

J’ai choisi de représenter nos parcours par un bateau, parce que parfois nous sommes sur une super vague, pleine d’espoir, d’envie, où on y croit, souvent trop fort. Puis arrive le creux de la vague, une si terrible descente aux abîmes. Tout s’écroule. Tout se casse. On tombe, proche de la noyade. Parfois on essaye même plus de nager, on a plus de force, on a tout donné. Puis quand on touche le fond, on tente de donner un coup de pied pour remonter à la surface. Pour saisir une autre vague, où tout recommence perpétuellement…

Mais tout au long de nos parcours, où l’on est parfois bien seuls, nous blogueuses pma, on a un point commun. Pour nous soutenir dans toutes ces épreuves, on peut compter sur… La blogosphère. Parce que oui, dans cet enfer, vous êtes de vraies bouées de sauvetage. Vous nous accompagnez, vous nous portez, vous nous ressortez la tête de l’eau. Présentes pour vivre avec nous les difficultés mais aussi les petits et grands bonheurs, vous êtes toujours là, prêtes à nous secourir (et nous secoue-rire). Alors merci!

Publicités

Il y a un an et demi, j’écrivais mon article sur le train. J’étais dans la tristesse, l’espoir, l’incertitude. Je ne savais pas encore que j’allais foirer 6 yacks en tout. Je ne savais pas encore que j’allais donc passer en fiv et la faire en février. Le 27. 

C’était il y a un an aujourd’hui et j’écrivais ça

 Si j’avais su que ce jour là, nos gamètes allaient enfin fusionner. Que trois paires d’entre elles donneraient trois super blasto. Que l’un d’entre eux serait remis au chaud à l’intérieur de moi. Et qu’il tiendrait le coup. Qu’il s’accrocherait de toutes ses forces. Qu’il pousserait si bien malgré mes craintes. Qu’il donnerait le plus merveilleux des babyacks. Qu’il rendrait ma vie si extraordinairement belle. 

Si j’avais du tout ça, ça aurait été tellement plus facile d’y croire et d’attendre mon tour.

Mais voilà, c’est impossible et on ne sait jamais à l’avance si ça fonctionnera ou pas. C’est cette ignorance qui nous fait tant souffrir, cette peur que jamais ce fol espoir ne soit comblé. Et c’est cet espoir qui nous fait avancer, tomber, se relever.

Il s’en passe des choses en an. J’espère tellement que dans un an vous puissiez toutes écrire à quel point vous êtes heureuses, par n’importe quel chemin que vous emprunterez. 

J’ai eu cette chance inouïe, alors je pense vraiment fort à vous. Vous qui êtes si tristes et si apeuré(e)s. Vous qui étiez là avant, pendant ou/et après. Vous qui êtes si important(e)s pour moi. Vous faites partie de l’histoire de ma vie. Merci.



2015/01/img_3709.jpg

J’ai reçu ça aujourd’hui!
J’étais trop contente, je m’y attendais pas.
C’est une adorable pmette blogueuse qui me l’a envoyé, en remerciement d’un dessin que je lui ai fait pour son boulot.

Bref, sachant que je suis en train de boire du thé au jasmin avec des chocob*ns dans la bouche, il ne m’en restera bientôt plus. Donc, je propose vends à nouveau mes sévices services au plus offrant! ^^

En vrai: merci beaucoup à toi!

Hier, j’ai vu plein d’andouilles. Dans les assiettes.

Hier, c’était une chouette journée. Parce que j’ai rencontré en vrai de vrai, tout plein de copinautes.
Et ouais.

On a profité de la visite chez les Gones de Julys et son chéri, pour s’organiser une petite rencontre dans un bouchon.
J’ai sauté sur l’occasion évidemment d’aller enquiquiner tout ce monde.

J’y ai donc vu Zelda, depuis le temps qu’on dit qu’il faut qu’on se rencontre! Elle est comme dans l’idée que je m’étais faite d’elle. Douce, discrète et bavarde. Si si. Ne nie pas.

Vivi n’a pas de blog. (Si, ça existe. Mais c’est bizarre. ^^). Elle est pétillante. Vive, drôle, joyeuse, elle donne envie de sourire.

Chastar est vraiment sympa. On en doutait pas trop je vous l’accorde. Plein d’intérêt, d’attention, de gentils mots. Sa Chastarette est discrète et douce.

Et puis il y a Julys. Elle est même pas petite et brune, l’arnaque totale, j’ai faillit faire demi tour.
En vrai elle est tout comme on la connaît. Pleine de douceur, de gaité, de curiosité, de gentillesse, de compréhension et de générosité. Pleine de questions et de doutes aussi évidemment. Qui j’espère trouveront des réponses.
Son petit mari était là aussi. Très sympa, pas très partageur quand il s’agit de pralines. Mais tout le monde à ses défauts. Ça a l’air d’être vraiment quelqu’un de bien et qui et très amoureux de sa femme. Elle a bien choisi. Tu devrais le garder Julys. ^^

Bref, j’ai passé un super moment. J’étais un peu gênée mais tellement heureuse de leur montrer mon babyack.

Vivement la prochaine fois!!

20150101-115833.jpg

Vous allez vous dire, whaouuuu c’est superbe le dessin qu’elle a fait pour le nouvel an! Et vous aurez bien raison. Sauf que ce n’est pas de moi.
Cette belle oeuvre, c’est une carte que j’ai reçue, qui m’a tellement fait plaisir! Elle me vient de l’extraordinaire ILGC. Plus personnalisée ce n’est pas possible, je l’adore. J’en suis vraiment touchée, émue et surprise.
Merci merci merci merci!

Je ferai bientôt un autre post sur ce merveilleux échange de cartes, quand j’aurai tout reçu.

En attendant, en ce premier janvier, je vous souhaite, à vous tous mes amis, mes soutiens, mes collègues de rigolades, une bonne année 2015. Que le pire de cette année soit le meilleur de l’année dernière.

Qu’elle vous apporte le bonheur, l’espoir, les rires et les joies que vous méritez tous.

20141219-162659.jpg

C’est mon tour de vous souhaiter un bon Noël!

Ce n’est pas un moment facile pour certaines d’entre nous.
Mais je vous souhaite à toutes de trouver dans vos cœur de l’amour, de l’amitié, du bonheur et de l’espoir.

Sachez que je pense vraiment beaucoup à vous toutes.

Je me rend compte chaque instant de la chance incommensurable que j’ai aujourd’hui.
Merci à vous d’avoir été là pour moi, d’être encore là, vous n’imaginez pas la force et l’aide que vous m’avez apporté et à quel point vous êtes importants dans ma vie. Je vous aime.

Puisse 2015 réaliser vos souhaits les plus chers.

.
.
.
Ps: j’enverrai cette carte à celle ou celui qui voudra. (Si vous êtes plusieurs je pourrai même me payer le luxe de faire un tirage au sort. La classe quoi. )

Ps2: voici en bonus cadeau, La Recette des crêpes whisky

01. Préparez la pâte.
02. Buvez une gorgée de whisky.
03. Faites chauffer une poêle.
04. Buvez encore deux gorgées de whisky.
05. Mettez un peu d’huile dans la poêle.
06. Mélangez une cuiller avec la pâte.
07. Buvez encore 3 whiskys de gorgée.
08. Mettez un peu de poêle dans la pâte.
09. Encore buvez 4 whiskys de gorgée.
10. Patelez bien l’étale.
11. Cherchez une autre wouteille de bisky.
12. Versez un wherre de visky autre.
13. Crépez la tourne.
14. Faites cuire le whisky encore une petute minite.
15. Sortez la poêle de la crêpe.
16. La crêpe relevez du plancher.
17. Beurrez du mettre cure la sêpe.
18. Crêpez le sucre.
19. Boutez encore une autre whisky cherche.
20. Tes la mable et versez un verre de crêpe.

J’aime pas la concurrence Môôôôssieur Icsipari!
Barre toi de là, j’étais là avant.

20141031-121550.jpg

(Article extrêmement intéressant n’ayant pour but que de divertir les Icsipari aujourd’hui. Et un peu par jalousie. Quand même. Il ne peut en rester qu’un. )