C’est vrai que je n’écris pas beaucoup, pardon. Il semblerait que je sois un peu occupée par mon babyack.

Bon, j’avais dit que je reviendrais raconter un peu, l’accouchement, toussa toussa. Mais en fait c’est pas forcément hyper passionnant pour tout le monde, donc je le ferais par mail pour celles qui veulent.
Sinon pour résumer l’affaire en quelques mots: 15h de « travail », vive la péridurale, des bonnes inquiétudes avec un cœur qui ralenti souvent, une explication à la sortie puisque il avait deux tours de cordon serrés autour du cou et encore un tour autour de l’épaule. Écrabouillé le babyack.
Mais tout va bien une fois sortit de là. Beaucoup de pleurs de bonheur pour moi, cette sensation d’un incroyable miracle, d’un rêve.

Quelle maman suis-je devenue?
Je suis comme celles dont je me moquais un peu avant. Hyper protectrice, hyper inquiète au moindre bruit, geste de mon bébé. L’entendre pleurer me fend le cœur, j’ai l’impression qu’on me broie les tripes.
Bon, la fatigue et les hormones en ébullition n’aident pas hein, mais j’ai parfois l’impression que je ne sais rien faire et que je suis une mauvaise maman.
Je me pose des milliards de questions sur le moindre pleur, les régurgitations, les nuits courtes, pourquoi ci, pourquoi ça, est ce que c’est normal, est ce qu’il souffre, etc…
Bref. Je suis devenue une vraie catastrophe, j’aurai jamais imaginé être comme ça, je ne me reconnais pas.

Mais en dehors de ça, je profite vraiment de cet exceptionnel bonheur intersidéral, c’est un truc de dingue. 🙂

Voilà les news! (Oui je sais, y a pas de dessin, mais en toute honnêteté, va falloir que je progresse un peu dans ma professionnalisation de maman avant de prendre à nouveau du temps!)

Publicités