Il était temps que je vous montre à quoi ressemble vraiment mon babyack.

  

Publicités

  

Ça y est. Ça devait bien arriver un jour, je n’allais pas les garder jusqu’à leurs 40ans… Mais on est jamais prêts. Leur maman m’a annoncé qu’ils n’auraient pas besoin de moi l’année prochaine. J’aime pas les fins. J’aurai aimé qu’ils me gardent encore, même à mi temps, tantpis pour les sous, je serais restée pour eux. Mais non. Plus qu’un mois et demi et il faudra dire au revoir.

Au revoir à 4 ans de ma vie dans cette famille.

Au revoir mes trois marmots. Vous qui ne savez rien encore de ce chamboulement dans nos vies.

Au revoir grande chipie, toi qui avait tout juste 4 ans. Tu es maintenant si intéressante et curieuse de tout, tu sais lire et écrire.

Au revoir petite sage, toi qui avait deuzan quand je t’ai rencontré. Tu gardes en grandissant ce cœur rempli de générosité, tellement étonnant pour une enfant. Qui va prendre le temps de vous écouter autant que moi maintenant?

Au revoir mon bébé lapin. Tu es mon premier bébé. Depuis tes six mois, on a passé presque plus de temps ensemble qu’avec qui que ce soit d’autre. Longtemps je t’ai levé le matin, et couché le soir. Durant ces quatre ans tu as comblé mon manque d’enfant. Tu m’as aidé à supporter l’enfer de l’infertilité à grand coup de câlins et de sourires. J’avais besoin de toi autant que tu avais besoin de moi et ça me faisait mettre un pied devant l’autre. Puis tu as vu mon ventre s’arrondir et de vrais sourires revenir sur mon visage.  Je t’ai tant de fois nourrit, lavé, porté, bercé, consolé… Je t’ai élevé. Je t’ai aimé. C’est moi qui te laissait mettre les déguisements de tes sœurs alors que tu n’en avais pas le droit. C’était moi qui était là pour toute tes premières fois. C’est moi qui aie pleuré pour ton entrée à l’école. Tu as fait tes premiers pas sous mes encouragements et ma fierté de te voir grandir. Pour ton premier anniversaire tu n’as vu aucun de tes parents, mais je t’ai fait un gâteau et tu a soufflé tes bougies. D’autres anniversaire ont suivis. Ta main dans la mienne a pris de plus en plus de place, comme toi dans mon cœur. Tu as bien grandis. Il paraît que tu n’as plus besoin de moi maintenant. 

Au revoir les rires, les jeux, les chatouilles, la peinture, les maquillages de princesses et les confitures de figues…

A quoi va ressembler ma vie sans vous?

Bien sûr d’autres enfants suivront, mais ils ne seront pas vous. 

C’est maintenant! 

Hop, c’est déjà fini. C’était court. Mais intense. 🙂

J’espère que ça va surtout amener plein de personnes à se renseigner sur Bamp!, sortir de l’isolement pour les concernés, intéresser les autres, qui en parleront autour d’eux, qui accompagneront peut être mieux leurs proches infertiles…

D’ailleurs vous avez adhéré? Moi oui, et chéri aussi.

 J’en suis ravie et j’ai mis mes badges sur mon sac à main, comme ça tous les jours je fais de la pub, dans le centre ville, dans mes milliers d’aller-retour dans le métro, et peut être que des autres bampeuses et bampeurs les verront et sauront ce que je partage avec eux, malgré ma poussettes pleine d’un joli et appétissant babyack et des 4 à 7 enfants qui m’entourent!

 
Un petit article, qui sert à rien, pour vous donner un peu de news et vous dire que je pense bien à vous! (Enfin ça vous le savez parce que je commente à tout va.)

Ici, tout va bien. La varicelle est finie et on espère que les trous et cicatrices de boutons partiront bien vite pour ne laisser aucune ombre sur le beau visage de mon babyack (oui c’est le plus beau du monde.) monsieur va avoir six mois, déjà, six mois de bonheur, de fusion totale et d’amour. Et de milliards de sourires. Et de bave. Beaucoup de bave. Parce que bientôt des dents. (Enfin il paraît. j’espère qu’il va pas baver comme ça toute sa vie le pauvre. )

Bref, rien de passionnant à dire du coup. Ah si, chéri et moi, on a fait partir aujourd’hui notre adhésion à Bamp! (Oui mieux vaut tard que jamais, je vous l’accorde.)

Et je continue de croiser pour vous tous évidemment. Que ce soit les nouvelles tentatives sur la blogo, les protocoles qui foirent, celles sur qui DNLP s’acharnent, les tristes et les déçues, les nouvelles accroches fébriles, les gros jambons violets, les plâtrées, les ventres qui continuent de pousser plus ou moins tranquillement, les coups doubles… C’est écrit dans mon journal, la queue du yack est tressée. Oui parce qu’il peut pas croiser les sabots. Et oui c’est une tresse, pas des crottes agglutinées de chimpanzé comme on pourrait le croire.

Bisous bisous 

  

Et oui, à tout juste 5 mois, babyack a réussi à choper: la varicelle

Ça a du bon et du moins bon d’avoir une maman nounou hein. 

Bref, on va dire que ce sera une bonne chose de faite pour la suite! En plus il ne sait pas encore se gratter ce qui et un sacré avantage. Mais bordel c’est costaud… Il a de plus en plus de boutons, ça le démange. C’est couplé à une rhume et une bonne toux. Ainsi qu’à de la fièvre.

Du coup, il se/nous réveille la nuit toutes les heures, et la journée il est impossible de le poser. Les bras de mamans y a que ça de vrai(ment lourd quand même). Du coup ben je ressemble vraiment à un yack de 90ans avec des cernes et le dos en compote…

Et puis ça me crève toujours autant le cœur de le voir si mal… 

Tu rajoutes à ça que les gens nous voient comme des pestiférés. Et que du coup on ne soit plus les bienvenus aux 30ans surprise d’une amie…

Sinon tout va bien!

artemise aura tout essayé ou presque : du deuil de la maternité à l'ablation

Non il ne s’agit pas des dates de mon prochain cycle comme on pourrait le croire sur un blog parlant de PMA mais des jours restants avant nos prochains rendez-vous créatifs proposés à l’occasion de la Semaine de Sensibilisation sur l’infertilité organisée par BAMP.

J-10
Vous vous souvenez du projet créatif et collectif : WEB-EXPO « TRACES » autour de l’infertilité, auquel je vous proposais de participer sur la blogosphère pour la semaine de sensibilisation ?  Et bien, il vous reste 10 jours pour nous transmettre vos créations !

Cependant à l’heure d’aujourd’hui je m’interroge et me questionne devant le peu de retours que nous avons eu. Je suis d’autant plus surprise que j’avais pu voir sur la blogosphère chez beaucoup d’entre vous nombre d’élans créatifs à toute occasion, j’espérais avec cette galerie virtuelle pouvoir mettre en avant tous ces talents réunis et montrer la richesse et la force de…

Voir l’article original 138 mots de plus

Miliette, se posant moultes questions sur les différences entre les vêtements de bébés (entre autre), le yack, eu l’envie, ni une ni deux, de vous expliquer un peu tout ça, en photos. On ne se refuse rien.

  

Le nid d’ange: 

   C’est une housse à bébé. Contrairement à la turbulette, il y a une capuche. Contrairement à la chancelière, il n’y a pas de trou pour passer les attaches des moyens de transport et c’est moins chaud.

La gigoteuse ou turbulette:  

 Petit duvet, de 0 à 3ans, qui remplace la couverture. Ils ont les bras libres, pratique pour attraper le pouce. C’est donc le mieux et le plus sécurisé pour la nuit.

La chancelière:  

Ce n’est pas Angela Merkel. Cest une housse bien chaude que l’on peut mettre dans les poussettes, cosy, sièges auto parce qu’il y a des trous pour les attaches derrière. C’est bien pratique parce que ça évite de mettre et enlever 64 couches de vêtements l’hiver. 

La combinaison:  

Grosse doudoune, comme celle que vous mettez au ski. Ne mettez pas ça en dessous de la chanceliere,  c’est l’un où l’autre. Celui là est moins pratique, sauf pour le porte bébé. 

Les bodys:  

 Ce sont des sous vêtements. Manches courtes ou longues selon la saison. Certains s’attachent sur le devant, ca évite le passage de la tête les premières semaines. 

Les pyjamas:  

Le classique. Il y en a de plus ou moins chauds. Comme pour les bodys, ceux qui s’accrochent devant sont plus pratiques pour les premières semaines.

D’autres questions?