Archives de la catégorie Uncategorized

hop, un petit défi, je relève, comme d’habitude!

Le premier sur un bateau au milieu de la mer.

   
Le deuxième pour vous donner envie de venir voir la fête des lumières à Lyon!

 

Publicités

hop, demain, mon Babyack a 9 mois, ça y est. 9 mois dans le ventre, 9 mois en dehors. ( en fait je triche, parce qu’il n’est resté que 8,5 mois dans le ventre, il est peut être pas en avance niveau déplacement, mais pour sortir, c’était autre chose. Un champion, pas comme la petite Starsky de la reine, qui est une grosse feignasse de princesse)

Il a donc passé plus de temps hors de mon ventre, c’est fait. C’est dingue comme le temps passe vite. Contrairement au temps de la pma, qui est tellement, tellement long. J’ai pourtant l’impression que c’était hier qu’il pointait le bout de son nez. Où est ce bébé tout frêle et fragile de 2,9kg? Maintenant j’ai un gros yack costaud de 9kg. 

Pourtant certaines choses n’ont pas changé, j’ai été surprise de voir à quel point les caractères des bébés se voient dès leurs premiers heures. Il est né les grands yeux ouverts, déjà curieux de tout et ça continue. Ses premiers sourires sont arrivés au bout de quelques heures et vous le verriez maintenant, il passe son temps à sourire, non-stop ou presque, comme je n’ai jamais vu ça ailleurs.

Comment vous le décrire… Il est adorable, fait ses nuits depuis longtemps, pleure très rarement (et heureusement, ça me fend le cœur encore maintenant), on le trimballe où on veut quand on veut, il est toujours heureux, qu’il dorme 1h dans la journée parce qu’on bouge beaucoup ou qu’il dorme 6h quand on bouge pas, même s’il n’est pas chez lui. Il dort dans son lit dans sa chambre depuis la première nuit mais dort aussi bien en lit parapluie collé à notre lit pendant les vacances. Il mange bien, même s’il fait 158 pauses pour un seul biberon. Ben oui le monde est trop passionnant à regarder. Il n’a toujours pas de dents mais mors vigoureusement tout ce qui passe sous sa main. Il aime taper sur tout pour tester les différents bruits, il est hyper habile de ses mains et très minutieux. Il aime changer de jeux régulièrement et est passionné quand on lui en apporte un nouveau. Que ce soit un livre, un couvercle en plastique ou encore un paquet de mouchoir. Il peut alors passer des heures à le découvrir sous toutes les coutures. Il papote beaucoup à base de Dadadada. Les nanananeeee étant réservés à quand il n’est pas content. Il aime qu’on chante et qu’on danse. On le fait souvent et j’aime qu’on ait l’air de fous, à rigoler et danser dans le salon avec lui dans les bras. J’aime qu’il me regarde longuement avec des yeux remplit d’amour, ça me donne envie de pleurer de bonheur. J’aime qu’il me cherche des yeux sans arrêt. Qu’il cherche mon regard quand il est dans les bras de qqn d’autre, comme pour demander: c’est bon, je risque rien? 

Voilà, tout ça c’est lui et encore plus encore. Tant d’amour c’est difficile à décrire.

Hop, je viens de poser mes valises et  j’ai sauté sur ma tablette pour lire enfin de vos nouvelles. La tablette n’est pas cassée. 

Je suis entrain de rattraper mon retard, mais y a de quoi faire. Oui parce que j’ai pas pu lire vos articles avant, on était en vacances avec deux couples d’amis et leurs 4 enfants. Secret bloguesque obligé, j’ai pas pris le risque vous pensez bien.

C’était bien chouette ces vacances, une grande maison avec piscine. Un peu bruyant, 4 gamins hurlants oblige. Je ne parle pas de notre Babyack hein, lui, il est juste parfait, adorable, silencieux, de supers nuits, plein de jeux et papotages tranquilles…

On a eu notre lot de remarques sur l’évolution et l’éducation de Babyack, vous pensez bien. On a adoré. Oui, parce que notre bébé synthétique de bientôt 9 mois, il est pas hyper pressé de se déplacer. C’est pratique en plus, on le pose a un endroit, on sait qu’il sera au même endroit si on tourne la tête dix secondes. Mais notre amie puéricultrice, forcément, elle sait, elle. Elle sait la cause du problème. (Je savais pas qu’il y avait un problème..). Il n’est pas en avance gymnastiquement parlant parce que comme on a eu du mal a l’avoir (si peu), on le couve trop. Même qu’on le laisse même pas pleurer plus de deux minutes. Nan mais n’importe quoi. Honteuse éducation. Il faut le mettre sur le dos sur le carrelage! Et il boit trop de biberons. Elle comprend pas qu’on l’écoute pas. Pourtant elle avait aussi la solution pour qu’on réussisse à avoir un bébé, avec sa méthode « arreter d’y penser. » Y a des gens comme ça, qui savent beaucoup de choses, les chanceux. Ils ont d’ailleurs des enfants insupportables, mais non, y a pas de rapports. 

Bref, en dehors de ça et des moustiques, c’était super!

En ce jour qui n’est vraiment pas facile pour beaucoup trop d’entre vous, voici quelque chose dans le thème mais qui peut faire sourire: ça se passe ici.

Laquelle est votre préférée ? Allez, moquons nous ensemble!

Des gros bisous à vous.

Il était temps que je vous montre à quoi ressemble vraiment mon babyack.

  

  

Ça y est. Ça devait bien arriver un jour, je n’allais pas les garder jusqu’à leurs 40ans… Mais on est jamais prêts. Leur maman m’a annoncé qu’ils n’auraient pas besoin de moi l’année prochaine. J’aime pas les fins. J’aurai aimé qu’ils me gardent encore, même à mi temps, tantpis pour les sous, je serais restée pour eux. Mais non. Plus qu’un mois et demi et il faudra dire au revoir.

Au revoir à 4 ans de ma vie dans cette famille.

Au revoir mes trois marmots. Vous qui ne savez rien encore de ce chamboulement dans nos vies.

Au revoir grande chipie, toi qui avait tout juste 4 ans. Tu es maintenant si intéressante et curieuse de tout, tu sais lire et écrire.

Au revoir petite sage, toi qui avait deuzan quand je t’ai rencontré. Tu gardes en grandissant ce cœur rempli de générosité, tellement étonnant pour une enfant. Qui va prendre le temps de vous écouter autant que moi maintenant?

Au revoir mon bébé lapin. Tu es mon premier bébé. Depuis tes six mois, on a passé presque plus de temps ensemble qu’avec qui que ce soit d’autre. Longtemps je t’ai levé le matin, et couché le soir. Durant ces quatre ans tu as comblé mon manque d’enfant. Tu m’as aidé à supporter l’enfer de l’infertilité à grand coup de câlins et de sourires. J’avais besoin de toi autant que tu avais besoin de moi et ça me faisait mettre un pied devant l’autre. Puis tu as vu mon ventre s’arrondir et de vrais sourires revenir sur mon visage.  Je t’ai tant de fois nourrit, lavé, porté, bercé, consolé… Je t’ai élevé. Je t’ai aimé. C’est moi qui te laissait mettre les déguisements de tes sœurs alors que tu n’en avais pas le droit. C’était moi qui était là pour toute tes premières fois. C’est moi qui aie pleuré pour ton entrée à l’école. Tu as fait tes premiers pas sous mes encouragements et ma fierté de te voir grandir. Pour ton premier anniversaire tu n’as vu aucun de tes parents, mais je t’ai fait un gâteau et tu a soufflé tes bougies. D’autres anniversaire ont suivis. Ta main dans la mienne a pris de plus en plus de place, comme toi dans mon cœur. Tu as bien grandis. Il paraît que tu n’as plus besoin de moi maintenant. 

Au revoir les rires, les jeux, les chatouilles, la peinture, les maquillages de princesses et les confitures de figues…

A quoi va ressembler ma vie sans vous?

Bien sûr d’autres enfants suivront, mais ils ne seront pas vous. 

C’est maintenant! 

Hop, c’est déjà fini. C’était court. Mais intense. 🙂

J’espère que ça va surtout amener plein de personnes à se renseigner sur Bamp!, sortir de l’isolement pour les concernés, intéresser les autres, qui en parleront autour d’eux, qui accompagneront peut être mieux leurs proches infertiles…

D’ailleurs vous avez adhéré? Moi oui, et chéri aussi.

 J’en suis ravie et j’ai mis mes badges sur mon sac à main, comme ça tous les jours je fais de la pub, dans le centre ville, dans mes milliers d’aller-retour dans le métro, et peut être que des autres bampeuses et bampeurs les verront et sauront ce que je partage avec eux, malgré ma poussettes pleine d’un joli et appétissant babyack et des 4 à 7 enfants qui m’entourent!