Voici la participation du yack, pour la web-expo BAMP! Qui aura lieu lors de la semaine de sensibilisation. J’encourage vraiment tout le monde à participer, sous quelque forme que ce soit! Quelques mots, dessins, vidéo, photos, musiques, collages etc… Pas besoin d’être un grand artiste, le tout est de laisser une trace de ce que votre histoire en pma évoque pour vous. Allez y, plus on sera nombreux mieux ce sera!

Je vous explique un peu mon dessin du coup. Même si les canards d’icsi sont bien meilleurs pour raconter et faire parler les traits de crayons.

J’ai voulut représenter particulièrement le mot: parcours.

On voit donc le yack, dans son bateau, un Zodyack, forcément. Bateau constitué d’une seringue de puregon, vous l’aurez bien reconnu! Si y en a bien un qui nous suit et nous aide pendant le parcours, c’est bien lui. Ou le gonal oui, chipotez pas, c’est un symbole! L’ancre du bateau, est une sonde endovaginale, c’est original. (Et ça rime. Ça ferait un super slogan). Parce que c’est bien avec cette sonde qu’on peut savoir si on continue ou si, comme parfois, tout s’arrête. Arrêt du bateau.

Sur la voile, un ovule et zoïde, côtes à côtes, vu qu’ils ne savent pas se rentrer dedans tous seuls, que nous essayons d’emmener à bon port. La voile est déchirée et rafistolée. Parce que nous essuyons tellement de tempêtes, qu’on sort souvent abimés.

Un petit drapeau pma, évidemment, grâce auquel on peut se repérer entre pmettes.

Une longue vue, pour ne pas perdre de vue nos buts, avoir un enfant et/ou être enfin heureux. Mais on ne voit jamais arriver les côtes dans cette longue vue. Ce serait bien plus simple. C’est un océan à perte de vue. Si on arrive enfin à atteindre le sol, le graal, ce sera une réelle surprise pour nous, un peu comme un iceberg, sur lequel tout restera instable encore longtemps.

Le bateau avance grâce au vent, c’est à dire, un peu par hasard, où parfois tout s’accélère, où parfois rien de bouge et l’attente est si longue.

J’ai choisi de représenter nos parcours par un bateau, parce que parfois nous sommes sur une super vague, pleine d’espoir, d’envie, où on y croit, souvent trop fort. Puis arrive le creux de la vague, une si terrible descente aux abîmes. Tout s’écroule. Tout se casse. On tombe, proche de la noyade. Parfois on essaye même plus de nager, on a plus de force, on a tout donné. Puis quand on touche le fond, on tente de donner un coup de pied pour remonter à la surface. Pour saisir une autre vague, où tout recommence perpétuellement…

Mais tout au long de nos parcours, où l’on est parfois bien seuls, nous blogueuses pma, on a un point commun. Pour nous soutenir dans toutes ces épreuves, on peut compter sur… La blogosphère. Parce que oui, dans cet enfer, vous êtes de vraies bouées de sauvetage. Vous nous accompagnez, vous nous portez, vous nous ressortez la tête de l’eau. Présentes pour vivre avec nous les difficultés mais aussi les petits et grands bonheurs, vous êtes toujours là, prêtes à nous secourir (et nous secoue-rire). Alors merci!

Publicités