Bon ça y est je suis moins négative, j’arrive malgré moi à espérer. Ben oui, v’la-t’y-pas que depuis hier je suis écœurée, nauséeuse.
Bref, j’ai beau me dire que c’est peut être une gastro, une intoxication, un aliment qui passe pas, la psychologie de l’attente qui crée les symptômes… Ben oui, y a une partie de moi qui se dit, et si. Connasse de partie de moi. J’étais bien à ne pas y croire moi, ça passais plus vite, j’étais tranquille.

Ah et oui évidemment, qui c’est qui s’est chopé une bonne infection dentaire?
Ben oui c’est moi, fais pas comme si t’étais super forte, c’était pas une question difficile non plus…

Donc dentiste ce soir, je dois donc lui préciser que :  » peut être… Grossesse…moins de deux semaine… Si ça a marché… Insémination… Blablabla… Au cas où… Prendre en compte… »
– oui pas de soucis, répond la dentiste. Vous savez ça peut marcher dès le premier coup.
– A priori ce sera pas pour nous vu que c’est déjà la 3ème. (et paf)
– ah bon. Je connais qqn ( oula je le sens mal) qui a eu deux enfants comme ça et puis boum, un naturellement après.
– et oui. Les chanceux. Bref, mon prochain rdv c’est ? Mardi ? (14dpo, parfait, ce sera une sale journée sûrement de toute façon.) »

Je passe chercher les médocs à la pharmacie. Y a des antibio, je préfère être sûre:  » ils sont bien compatibles avec une grossesse c’est ça? (Purée, ras le bol de parler d’une grossesse hypothétique, ça fait que rappeler tous les échecs)
– attendez je vérifie. Oui c’est bon. En tout cas félicitations ! ( et paf dans ta gueule Zapette)
– euh non en fait j’en sais rien encore… Insémination… Blablabla… On croise les doigts.
– oh pardon. Je croise pour vous. »
Elle pouvait pas savoir, la pauvrette. Mais ça m’a fait frissonner cette phrase de félicitations.

Aïe, j’ai mal aux dents. Pourquoi on a toujours un problème durant cette période où c’est galère parce on doit faire comme si et qu’en plus au final ça marche jamais…

Bref. Vis ma vie de Zapette en dpo

Publicités